Pourquoi… j’ai de l’eau, du givre ou de la buée dans mes fenêtres, et ce même si j’ai des nouvelles fenêtres ?

Quel est votre taux d’humidité relative ?

Il est possible que de la condensation apparaisse sur les surfaces intérieures de vos fenêtres. Avant de remettre en question la qualité de votre nouvelle fenestration, il est important de vérifier votre taux d’humidité déterminant ainsi la quantité de vapeur d’eau se trouvant dans l’air ambiant.

De la condensation ou du givre sur vos fenêtres ?

Le phénomène de condensation observé est tout à fait normal, si le taux d’humidité est trop élevé à l’intérieur de la maison ou de la pièce. Ce phénomène est spécialement observable par temps froid l’hiver et lors de grands changements de température. Car à partir du moment que l’air chaud et humide dans la pièce entre en contact avec une surface plus froide, l’humidité présente dans l’air se condense. Ainsi il est normal de voir l’apparition d’eau ou de givre, lorsque l’air entre en contact avec la surface intérieure de la fenêtre, si votre taux d’humidité relative est supérieur au taux recommandé.

Voici 4 trucs simples pour prévenir la condensation dans vos fenêtres.

  1. Repérer les sources d’humidité et les contrôler, si possible. Ex: le nombre de plantes qui vivent dans votre demeure ou à l’efficacité du ventilateur de votre salle de bains.
  2. Ouvrir les rideaux pour laisser circuler l’air autour des fenêtres. Laissez entrer la lumière et la chaleur du soleil, aussi un bon moyen de réduire sa facture d’électricité.
  3. Installer des sources de chauffage sous vos fenêtres.
  4. Optez pour des fenêtres à haut rendement énergétique ENERGY STAR.

Comment savoir si c’est un surplus d’humidité ?

Lorsque l’on parle d’humidité, on fait référence à la quantité de vapeur d’eau se retrouvant dans l’air. L’air est un gaz qui contient plus ou moins de vapeur d’eau selon la température. À travers nos activités quotidiennes nous générons de nombreuses sources d’humidité, comme par exemple la respiration, la cuisson, la douche, le lavage, la lessive, les plantes, etc. Le niveau d’humidité observé dans une pièce dépend de l’équilibre entre le taux d’humidité généré et le taux d’humidité évacué.

Avez-vous le bon taux d’humidité en fonction de la température extérieure ?

Référez-vous à la charte ci-dessous, qui vous indique idéalement le taux d’humidité relative à respecter pour prévenir la formation de condensation sur vos surfaces vitrées en fonction de la température extérieure.

charte-schl2

 

 

 

 

 

 


(Source: SCHL: Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement)

Prévenez la condensation avec des petits trucs :

En posant des gestes simples, vous aiderez à abaisser votre taux d’humidité et à prévenir des problèmes de condensation : * Aérer à tous les jours pour renouveler l’apport d’air frais ** * Activer les ventilateurs de la cuisine et salle de bain * Vérifier le bon fonctionnement de vos grilles de ventilations et dégager vos bouches de chauffage (aucune obstruction) * Enlever les moustiquaires * Vérifier le raccord de la sécheuse * Éviter de fermer les toiles, stores et les rideaux durant toute la journée pour ne pas empêcher la circulation d’air


** La SCHL recommande que l’air vicié et humide soit entièrement remplacé par de l’air frais à intervalles de 3 à 4 heures dans le but de maintenir un taux d’humidité idéal pour éviter par exemple, les problèmes de condensation, de moisissures et d’odeurs. Sans ce renouvellement continuel de l’air, l’humidité s’accumulera. (Source : SCHL Guide L’air et l’humidité, no : 61227) www.schl.ca

Petit problème deviendra gros ? Agissez. Faites vérifier l’état de vos fenêtres !

Si aucune mesure n’est prise pour réduire la condensation, il se peut que cette humidité gelée crée des problèmes sur le cadre de vos fenêtres. À long terme l’humidité peut s’y infiltrer développant de la moisissure et causer des problèmes de santé à votre famille. Un problème constant de condensation sur vos fenêtres présentera un souci encore plus important en saison hivernale puisque le givre peut se former sur toutes surfaces froides de votre maison : portes, tuyauterie ou toiture et les endommager. Agissez avant que les plus gros problèmes n’apparaissent.